FIMO

Public concerné :

Tout conducteur de véhicules de transports de voyageurs (plus 8 pers) visant sa F.I.M.O..

Niveau : V

Objectifs :

Perfectionner puis valider sa conduite rationnelle en sécurité, son respect des réglementations du transport, de sécurité routière, de santé et de sécurité environnementale, de service et logistique.

Pré-requis :

Titulaire permis D ou DE, être conducteur de voyageurs (permanent, occasionnel ou demandeur d’emploi).

Encadrement :

Formateur habilité par la DREAL

Validation :

Attestation de Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO) voyageurs, valable 5 ans.

Accueil et présentation de la formation.

1 – Se perfectionner à la conduite rationnelle (application pratique, perfectionnement) axée sur les règles de sécurité :

– caractéristiques du véhicule de transport voyageurs, organes de sécurité, boîte de vitesse;

– chargement, respect des consignes de sécurité, confort des passagers ;

– perfectionnement à une conduite sûre et économique (via l’Informatique embarquée) ;

– pratique et analyse de conduite en situation normale et difficile.

2 – Appliquer les règlementations (actualisation des connaissances) ‘transport voyageurs’ :

Réglementation Sociale nationale et Européenne du transport de voyageurs (temps de conduite et repos, chrono tachygraphe, formation, conventions collectives, statuts …).

– Réglementation du transport de voyageurs (nationale, international, urbain et non urbain, contrats et documents selon le transport réalisé, …).

3 – Appliquer les principes de prévention des risques physiques, sécurité routière et environnementale :
  • prévention des risques physiques (dont hypovigilance), secourisme,
  • aptitude physique et mentale,
  • conduite préventive et situations d’urgence (exercices pratiques, études de cas),
  • règles de circulation (dont tunnels, grands ouvrages, passage à niveau) et signalisation routière
  • sécurité dans le transport scolaire,
  • risques routiers (facteurs aggravant dûs aux véhicules lourds),
  • accidents du travail (en circulation, à l’arrêt),
  • gestion des situations conflictuelles,
  • la criminalité et le trafic de clandestins.
4 – Service, logistique (actualisation des connaissances) :
  • adopter les comportements pour valoriser l’image de marque de l’entreprise, pour développer la qualité de service ;
  • l’environnement économique de transport de voyageurs et notamment l’organisation des transports et le rôle des différents acteurs économiques et institutionnels.

Evaluation des acquis :

‘évaluation du Savoir’ (théorie) : test final d’évaluation des acquis. Correction.

‘Évaluation du Savoir-faire’ (pratique) : contrôle continu des conduites (analyse de la conduite en situation normale comme en situation difficile).

Synthèse du stage.


Méthodes et moyens pédagogiques :

Pédagogie active par le partage de vécus et acquis de chacun. Alternance entre ‘théorie’ et ‘mise en pratique’ pour une approche pragmatique et efficace des situations à risques. Prise en compte des évolutions réglementaires, techniques (conduite rationnelle, gestion du risque routier,…) et technologiques des matériels. Questions et réponses individuelles. Cours, diaporamas ou vidéos, exercices-corrigés. Évaluation par QCM. Car véhicule-école.

Horaires :

8h30-12h 13h15-16h45 (horaires et lieu confirmés sur convocation)

Documentation remise :

Livret destiné au conducteur en transport voyageurs.

Public concerné :

Personnels d’encadrement de chantier intervenant en travaux sur produits amiantés, visant une formation initiale sur la prévention amiante.

Niveau IV mini.

Objectifs :

Connaître les opérations pou-vant entraîner la libération de fibres d’amiante et les niveaux d’exposition induits.

Définir et utiliser les procédures d’interventions sur des matériaux amiantés et plan de prévention ou PPSPS. Conformément à l’Arrêté du 23 février 2012.

Pré-requis :

Avoir plus de 18 ans. Attestation médicale dont aptitude au port d’équipement protection respiratoire, et pour les femmes attestation ‘ni enceinte, ni accouchée, ni allaitante‘. Français lu, écrit, parlé, et savoir compter.

Encadrement :

Formateur validé ‘Prévention des Risques liés à l’amiante’ (SS4).

Validation :

Attestation de compétences ‘Prévention des risques liés à l’amiante – Sous-section 4’.

Formation préalable (formation initiale)

Accueil des stagiaires : présentation du formateur, des stagiaires, du programme et tests.

1. Connaître l’amiante et ses effets sur la santé (savoir) :

L’amiante : ses propriétés et effets sur la santé (effets cancérogènes, synergie avec tabagisme).

2. Connaître les exigences de la réglementation amiante (savoir) :

La réglementation (Code de la santé, Code du travail…) : l’interdiction de l’amiante, la prévention des risques (amiante et autres risques électriques, chimique, hauteur, …), la protection des travailleurs (surveillance médicale, fiche d’exposition, droits individuels et collectifs des travailleurs, représentants du personnel, Inspection du travail, hygiène en base de vie), l’élimination et transport des déchets amiantés.

3. Savoir détecter les produits et dispositifs amiantés, alerter (mise en pratique) :

Savoir identifier les produits et dispositifs amiantés, l’encadrement informe les opérateurs sur la prévention des risques amiante, pour qu’ils puissent alerter.

Vus les résultats de l’évaluation des risques, en tant qu’encadrement, définir et faire appliquer les méthodes et modes opératoires de protection (Plan Prévention, PPSPS, …) des travailleurs et de l’environnement, les expliquer aux opérateurs, transmettre le savoir-faire.

L’encadrement définit et/ou fait appliquer et/ou applique les procédures recommandées pour les interventions sur des matériaux amiantés.

4. Gestion de la protection des travailleurs (mise en pratique) :

Procédures (méthodes) d’entrée et de sortie de zone confiée des intervenants ; durées maximales selon les conditions de travail et la protection respiratoire.

Rôle des Equipements de Protection Collective et Equipements de Protection Individuelle (limites d’efficacité, durée de port en continu) : en tant qu’encadrement (chantier, technique), savoir choisir et surveiller leur utilisation ; leur bonne mise en œuvre (selon les consignes (utilisation, maintenance et conditions de travail) par les opérateurs.

Mode opératoire en situation d’urgence (accident ou anormale, ou dysfonctionnement) : conduite à tenir en tant qu’opérateur (dont alerter le responsable) ; en tant qu’encadrement (chantier, technique) identifier la situation, améliorer la procédure (action corrective) à suivre et veiller à son application.

5. Réduire l’émission d’amiante, contrôler et décontaminer (mise en pratique) :

Définir et faire appliquer les procédures de réduction d’émission de fibres d’amiante, procédures de contrôle et de décontamination des personnels et des équipements.

Utiliser les moyens de ventilation et de captage de poussières à la source (les définir, les appliquer, et les faire appliquer).

6. Conditionner, étiqueter, stocker, évacuer, éliminer les déchets (mise en pratique) :

Règles à appliquer par l’opérateur pour le traitement de déchets amiantés, l’encadrement de chantier les fait appliquer, l’encadrement technique les définit et en fait l’analyse critique.

 

7. Evaluations des acquis :

‘Evaluation du Savoir’ (théorie) : Contrôles individuels notés, QCM.

‘Évaluation du Savoir-faire’ (pratique) : évaluation sur mises en situation en zone confinée et de transports de produits amiantés.


Méthodes et moyens pédagogiques :

Alternance d’exposé et d’études de cas.

Mises en situation sur des plates-formes pédagogiques selon les activités des stagiaires.

Horaires :

8h30-12h 13h15-16h45 (horaires et lieu confirmés sur convocation)

Documentation remise :

Livret destiné aux stagiaires : ‘Le risque lié à l’amiante’.

Cela peut vous intéresser