Sauveteur Secouriste du Travail

Public concerné :

Tout personnel de l’entreprise désireux de connaître les gestes qui sauvent en privé et dans le monde du travail.

Niveau : sans qualification

Objectifs :

Acquérir les connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de premiers secours dans le monde du travail.

Pré-requis :

Toutes personnes volontaires pour acquérir des connaissances dans le domaine du secourisme au travail. Ne pas avoir peur du sang. Français lu – écrit – parlé.

Encadrement :

Formateur certifié SST.

Validation :

Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail, valable 24 mois.

Formation initiale

Accueil des stagiaires : présentation du formateur, des stagiaires, du programme et tests.

Connaissances théoriques

Le Sauvetage-Secourisme du Travail (accidents du travail ; intérêt de la prévention des risques professionnels ; qu’est ce qu’un Sauveteur Secouriste du Travail ? présentation du programme des gestes de secourisme.

Mise en pratique

1. Phase de protection (la conduite à tenir) :

Analyse (danger persistant ?), action (suppression des dangers identifiés ? non aggravation de l’état de la victime ? sans risque pour le SST ?), alerte et protection des populations (les consignes), réaliser un dégagement d’urgence.

2. Phase d’examen de la victime :

Collecter des informations sur son état, déceler le niveau d’urgence vitale (saignement, étouffement, réponses de la victime, sa respiration, sa position), éviter les lésions irréversibles, maintenir la victime en vie.

3. Phase d’alerte (Faire alerter ou alerter) :

Moyens (matériels, personnes, …) prévus dans l’organisation du secours de l’entreprise, choix des plus aptes, le message d’alerte, consignes pour la bonne transmission du message.

4. Phase ‘Secourir’ :
  • la victime saigne abondamment : origine du saignement ? comprimer, allonger la victime, faire alerter, surveiller l’état de la victime ;
  • la victime s’étouffe : position de la victime, constater l’obstruction total ou partielle, désobstruer, cas particuliers (femme enceinte, personne obèse, …).
  • La victime se plaint de malaise : observation des signes de malaire, mise au repos, écouter-questionner, prendre un avis médical, surveiller – cas particuliers.
  • La victime se plaint de brûlures : procédures selon le type de brûlure (thermique, chimique, électrique, internes par ingestion ou inhalation).
  • La victime se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements.
  • La victime ne saigne pas abondamment : identifier la gravité de la plaie, position et surveillance d’une plaie grave, actions du SST sur plaie simple.
  • La victime ne répond pas mais elle respire : faire alerter, position de la victime (PLS), surveillance – cas particuliers –
  • La victime ne répond pas, ne respire pas : adulte, enfant, nourrisson, et autre – réanimation, utilisation du défibrillateur.

 

6. Evaluations des acquis :

Test des connaissances théorie et pratiques. Mise en situation par des cas précis (un cas concret + un cas synthèse).


Méthodes et moyens pédagogiques :

Présentation par vidéoprojection (salle multimédia) et/ou animation interactive sur la base d’expériences vécues. Questions et réponses individuelles. Cours, exercices et corrigés pratiques : mise en situation de cas rencontrés dans l’entreprise des stagiaires (risques spécifiques et leurs moyens de prévention).

Horaires :

8h30-12h 13h15-16h45 (horaires et lieu confirmés sur convocation, et selon la durée réglementaire selon nombre de stagiaires)

Documentation remise :

Livret destiné aux stagiaires ‘le Sauveteur Secouriste du Travail’.

Cela peut vous intéresser