Signalisation temporaire

Public concerné :

Tout personnel chargé de mettre en œuvre une signalisation temporaire de chantier sur chaussées, sur aire de BTP…

Niveau : V.

Objectifs :

Savoir définir les buts visés par une signalisation, connaître les réglementation applicable et les différents matériels de balisage et signalisation.

Pré-requis :

Français lu, écrit, parlé.

Durée :

1 jour –  7 heures

Encadrement :

Formateur expérimenté et qualifié en exploitation de chantiers routiers et BTP.

Validation :

Attestation de formation.

Balisage de chantier

Accueil et présentation du formateur, des stagiaires et de la formation. (30mn)

Connaissances théoriques (4h30)

1. Généralités et principes fondamentaux :

Objectifs de la signalisation temporaire ; chantiers concernés ; adaptation à la nature du chantier, aux lieux, à la circulation ; cohérence de la signalisation ; valorisation de la signalisation ; lisibilité et concentration de la signalisation ; caractéristiques de la signalisation verticale temporaire (nature des signaux ; dimension des panneaux ; les supports) ; caractéristiques du marquage temporaire (couleurs, modulation, particularités).

2. Consistance de la signalisation :
  • les différentes catégories de signalisation ;
  • la signalisation d’approche (panneaux de danger, panneaux d’indication de signalisation d’approche, panneaux de prescription de la signalisation d’approche ; emplacement de la signalisation d’approche) ;
  • signalisation de position (signalisation frontale, longitudinale, de fin de chantier, les particularités, emplacement de la signalisation de position) ;
  • signalisation de prescription ;
  • échelonnement des panneaux (sur route bidirectionnelle, sur chaussées séparées, en agglomération, position du dernier panneau d’approche, répétition des panneaux) ;
  • particularités des chantiers fixes (signalisation en sens opposé de circulation, dangers & chantiers d’accotement , la signalisation sur routes affluentes) ;
  • pose et dépose de la signalisation ;
  • synthèse de la signalisation d’un chantier fixe.
3. Circulation alternée
  • la signalisation de la circulation alternée ;
  • la circulation alternée par des feux (leur position, leurs couleur et fonctionnement) ;
  • la circulation alternée par des signaux ;
  • la circulation alternée par des panneaux.
4. Signalisation temporaire urbaine :

La signalisation temporaire en agglomération (fondements de la signalisation urbaine, les dispositifs du balisage des chantiers urbains, la sécurité des piétons, l’accès des riverains, les voies réservées aux deux-roues).

5. Chantiers mobiles :

Leurs caractéristiques (définition, allégements, signalisation d’approche, la signalisation embarquée sur véhicules d’accompagnement, la signalisation au sol ; la signalisation de position) ; synthèse de leur signalisation.

6. Les autres signalisations :

La signalisation temporaire de nuit (routes à chaussées séparées, routes bidirectionnelles) ; la signalisation des personnes ; la signalisation des véhicules ; les dangers temporaires sur la chaussée (obstruant ou pas la chaussée, signalisation d’accident ou de bouchon) ; détournements de circulation (déviations, signalisation de site d’entrée) ; les itinéraires recommandés.

Mise en pratique (2h)

7. Mise en place d’une signalisation temporaire sur chantiers fictifs
8. Mise en place de chantier mobile avec véhicules équipés-adaptés.
9. Evaluations des acquis :

Contrôle continu des acquis tout au long de l’animation vérifiant la bonne compréhension. Débriefing. Synthèse du stage.


Méthodes et moyens pédagogiques :

Salle de cours de formation. Présentation par vidéoprojection (salle multimédia). Exercices progressifs et évolutifs. Questions et réponses individuelles.

Horaires :

8h30-12h 13h15-16h45 (horaires et lieu confirmés sur convocation)

Cela peut vous intéresser